L’impact des nouveaux tarifs Google Maps

par Julien

Google Maps - Le GPS accessible et gratuit

Depuis quelques temps déjà, Google est omniprésent dans nos vies via les services numériques qu’il propose. Gmail, Drive, Agenda, Maps et bien d’autres. Si omniprésent qu’on se demande même comment on faisait avant !

Vous avez peut-être commencé par les GPS classiques comme les TomTom mais bon nombre de trentenaires n’ont jamais eu à utiliser que Google Maps.
Lancé en 2005, Google Maps sert aujourd’hui de GPS, de carnet d’adresses, même de guide touristique. Il est d’autant plus important pour les commerces et entreprises qu’avoir sa fiche Google Business correctement configurée va vous permettre d'apparaître sur Google Maps et donc d’augmenter votre visibilité.

En habituant les particuliers à ses services, Google a imposé ses outils aux entreprises. Au début, ce n’était pas grave car c’était globalement gratuit. C’était chiant, tout au plus, de devoir apprendre une nouvelle façon de faire, mais c’était pour attirer des visiteurs.

Avec un produit ergonomique, multi-support et quasiment gratuit, Google a façonné les nouveaux services de cartographie numérique ainsi que tout le marché économique qu’il y a derrière.

Et du coup, quand ils annoncent des changements de tarification, cela impacte tout le monde.

Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit.

Cette phrase est bien souvent répétée par tous les économistes et commerciaux. Nous vivons dans un monde où rien n’est gratuit, et où l’on vient naturellement à douter lorsque l’on nous propose un service gratuit.
Tout du moins, cela est vrai dans le monde réel.

Sur Internet, cela prend plus de temps pour être évident car les technologies du web sont majoritairement abstraites aux yeux du grand public. Même si les mêmes pratiques marketing que dans les centres commerciaux sont appliqués, elles ne sont pas pour autant perçues par les consommateurs.

Il est nécessaire de rester méfiant face à ces méthodes plus ou moins insidieuses. La gratuité des services n’est qu’un appât pour ensuite récolter des informations qui elles, seront bel et bien revendues au prix fort. Vous avez indirectement payé votre accès, sans le savoir.

Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit, et donc, ce n’est pas gratuit.

N'hésitez pas à visionner la vidéo de la chaîne Datagueule qui en parle très bien, ou bien consulter l'article de La Quadrature du Net d'où est tiré la dernière phrase !

Les nouveaux tarifs et cas concret

Aujourd’hui, les tarifs de Google sont tellement bas qu’ils sont considérés comme gratuits. Pour donner un exemple concret, les deux APIs que l’on utilise le plus souvent sur les projets web sont “Google Maps JavaScript API” et “Google Maps Geocoding API”.

La première nous sert à afficher et manipuler des cartes selon les besoins du projet, et la seconde nous permet de traduire des adresses postales en coordonnées GPS (longitude/latitude).

Tarifs actuels

Librairie Quota Gratuit Coût hors quota
Google Maps Javascript API Jusqu'à 25 000 chargements de carte gratuits par jour. 0,50$ / 1 000 chargements de cartes supplémentaires, jusqu'à 100 000 par jour, si la facturation est activée.
Google Maps Geocoding API Gratuit jusqu'à 2 500 requêtes par jour. 0,50$ / 1 000 requêtes supplémentaires, jusqu'à 100 000 par jour, si la facturation est activée.

Tableau nouveaux tarifs

Librairie Quota Gratuit De 0 à 100 000 chargements additionnels A partir de 100 000 chargements additionnels
Google Maps Javascript API Jusqu'à 28 500 chargements de carte dynamiques gratuits par mois (Équivalent à 950 chargements par jour) 7,00$ / 1000 chargements 5,60 $ / 1000 chargements
Google Maps Geocoding API Gratuit jusqu’à 40 000 requêtes par mois (Équivalent à 1330 requêtes par jour) 5,00$ / 1000  chargements 4,00 $ / 1000 chargements

Ces tarifs sont applicables dès le 11 Juin 2018.

Trois constats importants ici :

  • Les requêtes gratuites sont très fortement diminuées (25000 à 950 chargements de carte).
  • Les tarifications ont augmenté (0.50$ à 7$ les 1000 chargements hors-quota).
  • Il n’y a plus de blocage “post-quota” possible..

Ce dernier point est extrêmement important car c’est un changement drastique dans la politique de Google. Aujourd’hui, quand vous dépassez le quota gratuit, votre carte ne s’affiche tout simplement plus. C’est bof, mais au moins, vous maîtrisez votre budget. Ça fonctionne comme un forfait bloqué quoi.

Avec la nouvelle tarification, vous êtes obligés de rentrer un moyen de paiement, et donc de régler tout usage hors quota. Et avec la réduction des quota gratuits, plus l’augmentation des tarifs, cela devient vite complexe.

Un petit exemple ?

Admettons qu’en ce beau mois de Mai, vous avez fait 100000 affichages de la carte sur votre site, répartis équitablement sur le mois.
Cela équivaut à 3500 chargements de Google Maps par jour, bien en deça du quota gratuit. Tout va bien.

Maintenant, admettons que vous avez fait ce même score pour le mois de Juillet. Vous avez donc :

100000 - 28500 = 71500 affichages. Cela équivaut à 71500 / 1000 * 7$ = 500.50$ à régler chaque mois.

Notez que l’exemple ne porte que pour l’affichage des cartes dynamiques. Vous devez rajouter le coût de toute utilisation hors quota des autres APIs qui font fonctionner votre carte.

Cela fait une sacrée charge additionnelle dans le budget de votre site, que vous ne pourrez pas allouer à de la maintenance ou à des évolutions. Avec 6000+$ de budget en plus par an, vous pourriez en faire des choses, mais désormais, ça ira dans la Silicon Valley (ou en Irlande, de rien le fisc :p).

Heureusement, et ce malgré la suprématie de Google en la matière, d’autres services de cartographies plus attractifs existent et pourraient bien proposer des alternatives viables au glouton Google.

Alternatives à Maps

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive de librairies ou systèmes fournissant une alternative viable. Mention spéciale à OpenStreetMap et à LeafletJS qui fonctionnent de paire et existent depuis un bon nombre d’années désormais, et qui restent libres d’utilisation.

Maps de type "plan"

OpenStreetMap
OpenLayers
LeafletJS
MapQuest

Maps de type "design"

JVector
Mapael
Datamaps
Kartograph

Une leçon à en tirer

Avec l’évolution des tarifs de Google Maps, il va être important pour chaque utilisateur de reconsidérer ce choix. Entre le coût d’apprentissage d’une nouvelle technologie et le coût d’utilisation de Google Maps, le choix n’est pas forcément évident.

On parle de coût d’apprentissage lorsque l’on évoque le temps nécessaire à l’apprentissage d’une technologie jusqu’à un usage commercial.

Si l’on peut gérer et vendre n’importe quel développement, il est souvent difficile d’estimer précisément le temps que cela va prendre quand on ne maîtrise pas un minimum la technologie.

La question se pose dès maintenant pour Google Maps, car les nouveaux tarifs sont applicables dès le 11 Juin 2018, mais elle se pose pour tous les autres services. Combien de temps avant que d’autres services lui emboîtent le pas et augmentent leurs tarifs ?

Attention, il n’est pas question ici de juger si la décision de Google est juste ou non. C’est une entreprise, et elle a parfaitement le droit de modifier ses conditions générales de vente ainsi que l’usage de sa technologie.

En tant qu’usagers, nous sommes toutefois également en droit de remettre en question l’honnêteté de ce genre de changements, surtout quand il s’agit de Google.

On parle de dumping quand on vend à perte un produit, ou qu’on le vend bien en deçà des prix du marché dans l’objectif de faire effondrer ce dernier.

Si cette pratique est illégale en UE, l’OMC ne l’interdit pas officiellement et bon nombre de pays continuent de le pratiquer pour éliminer la concurrence.

En effet, dans le cadre de notre article, on peut considérer que Google Maps a proposé des tarifs tellement bas pendant des années qu’ils ont empêché à des potentiels concurrents de s’installer durablement au sein du marché de la cartographie sur Internet.

Comme dit plus haut dans l’article, Google a une place omniprésente dans la vie des particuliers, et les commerces sont contraints d’être visibles sur leurs services pour l’être chez leurs clients.
Ou peut-être pas ?

Internet est une immense place abstraite, composée de multiples rouages et services entremêlés. Google donne l’illusion d’être immense, mais il n’est qu’une partie de la partie visible de l’iceberg.

Il existe et existera toujours des alternatives à Google. Elles ne bénéficient toutefois pas des même moyens et peuvent paraître un peu abruptes à maîtriser.
Bien souvent, ce n’est pas si compliqué que cela et les agences/développeurs ne choisissent Google que parce que cela rassure le client.

Si c’est plus simple pour tout le monde, c’est que c’est le bon choix non ?
Non ?

Sources / Aller plus loin

Wikipedia - https://en.wikipedia.org/wiki/Google_Maps

Medium - Don’t be evil until - https://medium.com/@cq94/dont-be-evil-until-95f2e8dfaaad

Quora - What is the story behind GMaps - https://www.quora.com/What-is-the-story-behind-Google-Maps